Des designers et des créateurs, font appel à notre savoir-faire et notre passion pour donner vie à leurs créations. Nous travaillons la laque, le vernis, la feuille d’or de mille façons afin d’obtenir un résultat unique, toujours dans un esprit de qualité.


Ils parlent de nous

Presse

Web


Dans le cadre du Festival D’Days 2016 au Musée des Arts Décoratifs, Grégoire de Lafforest a collaboré avec le laqueur Mireille Herbst (ALM Déco).

Ce festival a permis de co-créer une nouvelle pièce complètement unique et pour laquelle cette association en sera l’inspiration même.

La collaboration entreun laqueur et un designer a laissé voir le jour à un paravent à double fonction.

Le paravent, pièce maîtresse du mobilier laqué fut l’inspiration parfaite pour Grégoire de Lafforest qui s’est inspiré du métier de la laque et de son processus de fabrication, de la construction. Les dalles imbriquées les unes aux autres telles des tuiles du toit d’une demeure, font aussi penser au plumage de certains aras.

En effet, le travail de la laque fourni par Mireille Herbst, ses possibilités infinies de nuances, de nuagés sont la solution parfaite pour allier ces deux idées complètement opposées mais pourtant tellement accordées. 

Ainsi est obtenue une alliance de différents bleus, se jouant de la lumière ambiante, et changeant au fil des heures et de la luminosité.

Laqueur à Paris, nous travaillons en polyuréthane le vernis et la laque, la feuille d'or, la coquille d'oeufs. 

Nous réalisons et créons nos propres matières en laque.

 

Pièce unique sur demande, sur plan, intérieur de demeure, mobilier d'art nous répondons à toutes les demandes. 

Capable de travailler sur des pièces de tailles démesurées, comme sur les plus petites. 

 

Nous créons nos propres matières en laque pour associer la laque traditionnelle des plus grands décorateur de Paris du XXe siècle, aux matières modernes. 

 



Nos laqueurs consacrent leur savoir-faire pour le laquage des meubles du XXème et du XXI ème siècle. 

Leur travail peut être effectué sur mille et un supports. 

La laque connaît peu de limites en termes de mobilier. Qu’il s’agisse de tables, de fauteuils, de chaises, de lampes, de paravents ou bien même encore de consoles, les possibilités de travail sont multiples. Il en sera de même pour des sculptures, des bijoux, des instruments de musiques et bien d’autres encore. 

Les compétences de l’atelier sont diverses, les effets de matières apparaissent, la feuille d’or s’appose et s’impose, la coquille d’œuf s’imbrique, la laque et le vernis s’entremêlent. Ainsi s’ouvre un monde de créations aux possibilités par millier.